samedi 18 novembre 2023

News syndicales 18 novembre 2023 : continuons la mobilisation contre la politique du management par la terreur !

1/ Licenciements aux RH : continuons la mobilisation contre la politique du management par la terreur !

Ce 16 novembre nous apprenions la confirmation de la Directrice Générale de licencier 3 de nos collègues, une 4ème collègue a obtenu l’annulation de son licenciement. Rappelons que les dossiers de nos 6 collègues sont vides, avec peu ou pas de faits reprochés. Et pire, ils contiennent des mensonges, comme cela a été démontré en détail lors des différents comités de recours.

Madame la Directrice Générale valide ainsi la politique de licenciement inhumaine et violente pratiquée par le Directeur des Ressources Humaines. Précisons aussi que celui-ci n’a même pas eu la décence d’attendre la décision finale de la Directrice suite aux recours avant de déjà remplacer des collègues licenciés ! Cela prouve bien une fois de plus que nos dirigeants s’assoient sur le respect des procédures ne faisant même plus semblant de jouer le jeu !

Nous faisons malheureusement face aujourd’hui à des dirigeants de plus en plus autoritaires et toxiques, bien qu’absents sur le terrain et ne connaissant pas les métiers et les réalités du quotidien, en pratiquant une gestion du personnel de plus en plus imbuvable. Le tout dans un non-respect des procédures de recrutement, de promotion ou disciplinaires : c’est le règne de l’arbitraire, du copinage et de la discrimination. C’est bien cela les résultats des missions de consultance externe qui ont cours dans nos hôpitaux aujourd’hui ! 

Nous en prenons bonne note et nous continuerons donc le combat jusqu’au bout ! Le management par la terreur n’aura jamais sa place dans nos institutions ! 

C’est donc à présent un signal fort qui est attendu de la part des travailleurs de la part de nos dirigeants, et nous continuerons à exiger qu’il est temps maintenant de se rassoir autour de la table avec les organisations syndicales et de revoir complètement la façon dont les choses se passent dans nos hôpitaux !

2/ Le CHU BRUGMANN fait la promotion de la tolérance et de la diversité mais, dans les faits, c’est tout le contraire !

Dans la réalité c’est une toute autre histoire ; les 6 collègues licenciés aux RH étaient tous d’origine étrangère. La direction a une façon bien particulière de donner l’exemple en la matière ! D’où la nécessité du respect des procédures pour éviter que l’arbitraire ne se mêle à des décisions et engendre des suspicions de ce type-là !

Sachez que des démarches ont été introduites auprès d’UNIA à ce sujet car ni le racisme ni les discriminations, quelles qu’elles soient, n’auront jamais leur place dans nos institutions publiques ni ailleurs! NO PASARAN !

3/ NOUVELLE ACTION CE 23 NOVEMBRE A 12H devant le PP Lambert !! 

Continuons donc à nous mobiliser contres ces pratiques managériales venues d’ailleurs et qui ne nous veulent rien de bon ! Pour rappel le service du gardiennage s’est vu privatisé à l’hôpital Saint-Pierre, en 2024 ce sera le LHUB, et bientôt d’autres service suivront ! Plus aucun travailleurs n’est désormais à l’abri, MOBILISONS-NOUS !

-------------------------

1/ HR-ontslagen: laten we de strijd tegen terreurmanagement voortzetten!

16 november hoorden we dat de directeur-generaal had bevestigd dat 3 van onze collega's zouden worden ontslagen, terwijl een 4e collega haar ontslag nietig liet verklaren. We mogen niet vergeten dat de dossiers van onze 6 collega's leeg zijn en weinig of geen feiten bevatten. Erger nog, ze bevatten leugens, zoals in detail werd aangetoond tijdens de verschillende beroepscommissies.

De directeur-generaal bekrachtigt dus het onmenselijke en gewelddadige ontslagbeleid van de directeur Personeelszaken. Er moet ook op worden gewezen dat deze niet eens het fatsoen had om de definitieve beslissing van de directeur na de beroepsprocedures af te wachten alvorens de ontslagen collega's al te vervangen! Dit toont maar weer eens aan dat onze managers op hun handen zitten als het gaat om het respecteren van procedures en niet eens meer doen alsof ze het spel meespelen!

Helaas hebben we nu te maken met steeds autoritairder en giftiger managers, die afwezig zijn op het terrein en geen kennis hebben van de banen en de realiteit van alledag, en die een steeds ondraaglijker personeelsbeleid voeren. Dit alles zonder enig respect voor aanwervings-, promotie- of disciplinaire procedures: er heerst willekeur, vriendjespolitiek en discriminatie. Dit zijn de bevindingen van de externe adviesmissies die vandaag in onze ziekenhuizen worden uitgevoerd! 

Wij nemen hier nota van en zullen blijven vechten tot het einde! Management door terreur zal nooit een plaats hebben in onze instellingen! 

Daarom verwachten we nu een sterk signaal van onze leiders aan de werknemers en zullen we blijven eisen dat het nu tijd is om opnieuw met de vakbonden om de tafel te gaan zitten en de manier waarop dingen in onze ziekenhuizen gebeuren volledig te herzien!

2/ BRUGMANN promoot tolerantie en diversiteit, maar de realiteit is precies het tegenovergestelde!

In werkelijkheid is het een heel ander verhaal; de 6 collega's die bij HR ontslagen zijn, waren allemaal van buitenlandse afkomst. Het management heeft een heel bijzondere manier om op dit gebied het goede voorbeeld te geven! Vandaar de noodzaak om procedures te respecteren om te voorkomen dat willekeur zich mengt in beslissingen en aanleiding geeft tot dit soort verdenkingen!

Wees ervan verzekerd dat UNIA hierover is benaderd, want racisme en discriminatie van welke aard dan ook zullen nooit een plaats hebben in onze openbare instellingen of waar dan ook! NO PASARAN!

3/ NIEUWE ACTIE DIT 23 NOVEMBER om 12u in front of PP Lambert! 

Laten we ons dus blijven mobiliseren tegen deze managementpraktijken van elders, die ons geen goed doen!

vendredi 10 novembre 2023

News syndicales 10 novembre 2023 : Licenciements aux RH / Menace de privatisation du LHUB

1/ Licenciements aux RH : restons solidaires !

Ce jeudi 9 novembre, nous avons organisé une 2ème belle action en solidarité avec nos collègues des RH injustement et brutalement licenciés. Nous étions encore nombreux à nous tenir à leurs côtés. Compte tenu de la non réaction de la direction et de la politique de la porte close suite aux dernières actions en solidarité avec nos 6 collègues des RH, nous vous invitons à vous mobiliser à nouveau ce jeudi 16 novembre 2023 à 12h devant le PP Lambert. Notre arme, la solidarité !  

Le reportage de notre action sur BX1 en cliquant sur ce lien.

1/ Ontslagen bij HR

Op donderdag 9 november organiseerden we een 2e actie in solidariteit met onze HR-collega's die oneerlijk en bruut ontslagen zijn. Opnieuw stonden velen van ons schouder aan schouder met hen. Gezien het gebrek aan reactie van het management en het gesloten deurenbeleid na de laatste acties van onze 6 HR-collega's, nodigen we jullie uit om opnieuw te mobiliseren op donderdag 16 november 2023 om 12 uur voor PP Lambert. Solidariteit is ons wapen!  

Klik op deze link voor het verslag van onze actie op BX1.

2/ AG’s au LHUB : la privatisation est en cours…

En Février 2023, nous avions été alerté dans la presse de la menace de privatisation du LHUB. L’article révélait que des dirigeants travaillaient dans l’ombre pour privatiser des parties de nos institutions. Dans la foulée, nous avions interpellé les directions de Brugmann et de Saint-Pierre. Dans les deux hôpitaux, les directions nous ont expliqué que cet article ne contenait que des rumeurs mensongères et que les directions ne souhaitaient pas privatiser. Nous sommes 8 mois plus tard et nous apprenons que le plan de privatisation est en cours. Qu’elle est belle la concertation dans nos institutions ! 

Pour le Front Commun Syndical, cette privatisation est inadmissible tant pour les collègues du LHUB que pour nos patient.e.s. Rejoins-nous à l’assemblée générale de ton site pour discuter de la situation toutes et tous ensemble !

LHUB Site Saint-Pierre

15 Novembre 12h30 Auditoire Deloyers 

LHUB Site Horta

20 Novembre 12h Bibliothèque Fondation

La parole de la direction : 

Extrait du PV concertation Brugmann 28 février 2023 :

La CGSP demande à avoir des précisions sur le LHUB, surtout sur le point des liens financiers avec le LHUB et interpelle la direction sur un article de presse concernant un plan de privatisation du LHUB.

Mme la PRÉSIDENTE explique que la presse a mélangé le passé et le présent avec en plus des rumeurs… Mme la PRÉSIDENTE précise que l’hôpital n’en est pas demandeur et ajoute ne pas être au courant d’une privatisation mais elle est toutefois prête à répondre aux questions...

Extrait du PV concertation Saint-Pierre 7 mars 2023 :

… La direction explique que le LHUB est, pour l’ensemble des partenaires, une activité rentable et qui contribue de manière positive à la marge des hôpitaux associés... La CGSP demande l’avis de la direction sur la privatisation du laboratoire. La direction explique qu’il n’y a pas de proposition de privatisation du laboratoire...

Extrait du PV concertation Bordet 9 mars 2023 :

Quid du statut juridique envisagé pour le LHUB demain ? Va-t-on vers une privatisation ? 

… Monsieur le directeur rappelle qu’il s’agit du laboratoire de nos hôpitaux, aucune volonté d’indépendance n’est visée ou envisagée. Les valeurs du service public sont au coeur des débats...

 2/ AG's bij de LHUB: privatisering aan de gang...

In februari 2023  hebben we in de pers vernomen dat er een privatisering van de LHUB  dreigt . Uit het artikel bleek dat managers achter de schermen bezig waren om delen van onze instellingen te privatiseren. Onmiddellijk hebben we de directies van Brugmann en Sint Pieter aangesproken. Beide ziekenhuizen zeiden dat het valse geruchten waren en dat het management geen plannen had om te privatiseren. Nu, 8 maanden later, vernemen we dat het privatiseringsplan aan de gang is. Tot zover het overleg in onze instellingen! 

Voor het Algemeen Syndicaal Front  is deze privatisering onaanvaardbaar, zowel voor onze collega's van de LHUB als voor onze patiënten. Kom naar de algemene vergadering van je site om de situatie samen te bespreken!

LHUB Site Sint-Pieters

15 November 12u30 Deloyers auditorium 

LHUB Site Horta

20 November 12u Stichting Bibliotheek

Het woord van beheer : 

Uittreksel uit de notulen van het Brugmannoverleg van 28 februari 2023 : 

De ACOD vroeg om verduidelijking over de LHUB, in het bijzonder over het punt van de financiële banden met de LHUB, en stelde vragen aan het management over een persartikel over een plan om de LHUB te privatiseren. 

De VOORZITTER legde uit dat de pers het verleden en het heden door elkaar had gehaald en geruchten aan de mix had toegevoegd... De VOORZITTER legde uit dat het ziekenhuis niet om privatisering vroeg en voegde eraan toe dat ze niet op de hoogte was van privatiseringsplannen, maar bereid was om eventuele vragen te beantwoorden. 

Uittreksel uit de notulen van het Sint-Pietersoverleg van 7 maart 2023 : 

... Het management legt uit dat de LHUB voor alle partners een winstgevende activiteit is die een positieve bijdrage levert aan de marges van de aangesloten ziekenhuizen ... Het ACOD vroeg naar de mening van het management over de privatisering van het laboratorium. Het management legde uit dat er geen voorstel was om het laboratorium te privatiseren...

Uittreksel uit de notulen van het Bordetoverleg van 9 maart 2023 : 

Welke juridische status ziet u voor de LHUB in de toekomst? Zijn we op weg naar privatisering? 

... De directeur wijst erop dat dit het laboratorium van onze ziekenhuizen is en dat er geen wens of intentie is om te verzelfstandigen. De waarden van de openbare dienst staan centraal in het debat ...

mardi 7 novembre 2023

News syndicales 7 novembre 2023 : Ressources Humaines (RH) : 6 collègues licenciés INACCEPTABLE, INADMISSIBLE – Soyons solidaires.

1/ 1ère action en solidarité avec nos collègues des RH injustement licenciés !

Ce 2 novembre, nous avons organisé en front commun syndical une première action de solidarité. Malgré les congés et la tempête, nous étions nombreux pour nous opposer aux licenciements injustes de 6 collègues des ressources humaines !

Sur la forme, c’est d’une violence inouïe. Aucuns des droits fondamentaux des travailleurs n’ont été respectés!

Nous avons eu une bonne couverture presse de l'action sur BX1, la DH, La Libre, Belga,...

Voici l'article de la RTBF, cliquez sur le lien :)

2/ NOUVELLE ACTION CE 9 NOVEMBRE A 12H !! Ressources Humaines (RH) : 6 collègues licenciés  INACCEPTABLE, INADMISSIBLE – Soyons solidaires.

20 octobre 2023, veille des congés scolaires : la direction des ressources humaines convoque 6 de nos collègues pour les informer d’une sanction majeure : leur licenciement.

Sur la forme, la direction s’assied sur toutes les procédures en vigueur dans notre institution qui doivent pourtant permettre à chacun d’entre nous d’avoir toutes les chances de préserver son emploi : 

- Droit à être entendu avant de décider d’une sanction

- Gradation dans les sanctions et ce commençant par un avertissement

-

Les dossiers de nos 6 collègues sont vides : peu ou pas de faits reprochés.

Pire, ils contiennent des mensonges, ce que nous avons démontré en comité de recours.

Nous appelons la direction générale à faire preuve de discernement et à lire attentivement les PV d’audition des comités de recours, à la suite de quoi la directrice générale devrait logiquement annuler ces procédures de licenciements.

Si nous ne réagissons pas à ces pratiques, demain c’est chaque travailleur qui est en danger ! C’est notre SOLIDARITE qui fera revenir la direction à la raison !

C’est pourquoi, nous vous appelons toutes et tous à participer à un nouvel arrêt de travail ce jeudi 9 novembre à 12h devant le PP Lambert. Rejoignez-nous !

Aujourd’hui, nos collègues sont visés. Demain ce sera VOUS !

-------------------------

1/ 1e actie in solidariteit met onze onterecht ontslagen HR-collega's!

Op 2 november organiseerden we onze eerste solidariteitsactie als gezamenlijk vakbondsfront. Ondanks de feestdagen en de storm waren we in groten getale aanwezig om ons te verzetten tegen het onrechtmatige ontslag van 6 collega's van Human Resources!

Qua vorm was het geweld ongekend. Geen van de grondrechten van de werknemers werd gerespecteerd!

Er was goede persaandacht voor de actie op BX1, la DH, La Libre, Belga, enz.

Hier is het artikel op de RTBF, klik op de link :)

2/ NIEUWE ACTIE DEZE 9 NOVEMBER OM 12 UUR! Human Resources (HR): 6 collega's ontslagen UNACCEPTABLE, UNADMISSIBLE - Laten we samen staan.

20 oktober 2023, de vooravond van de schoolvakantie: de afdeling Human Resources roept 6 van onze collega's op om hen op de hoogte te brengen van een belangrijke sanctie: hun ontslag.

Wat de vorm betreft, negeert het management alle procedures die in onze instelling van kracht zijn en die ieder van ons de best mogelijke kans zouden moeten geven om onze baan te behouden: 

- Het recht om gehoord te worden voordat een beslissing wordt genomen om een sanctie op te leggen.

- Stapsgewijze sancties, te beginnen met een waarschuwing

- ...

De dossiers van onze 6 collega's zijn leeg: er zijn weinig of geen aanklachten.

Erger nog, ze bevatten leugens, zoals we hebben aangetoond in de beroepscommissie.

We vragen de Algemene Directie om onderscheidingsvermogen te tonen en de notulen van de hoorzittingen van de beroepscommissie zorgvuldig te lezen, waarna de Algemeen Directeur deze ontslagprocedures logischerwijs zou moeten annuleren.

Als we niet reageren op deze praktijken, loopt elke werknemer morgen gevaar! Het is onze SOLIDARITEIT die het management bij zinnen zal brengen!

Daarom roepen we iedereen op om aanstaande donderdag 9 november om 12 uur deel te nemen aan een nieuwe werkonderbreking voor PP Lambert. Kom en doe mee!

mardi 24 octobre 2023

News syndicales 24 octobre 2023 : 4 collègues des RH licenciés en quelques heures... La direction aurait-elle perdu la tête ?

 4 collègues des RH licenciés en quelques heures... La direction aurait-elle perdu la tête ?

Notre tract à imprimer et diffuser auprès des collègues !

Une étape de plus dans l’inhumain :

Ce 20 octobre 2023, 4 de nos collègues des Ressources Humaines ont été convoqués l’un après l’autre pour se voir notifier une décision de licenciement. Un cinquième collègue avait déjà reçu une proposition de licenciement au cours de la même semaine dans les mêmes conditions : convoqués par e-mail la veille après 19h pour un entretien dans la matinée ; tou.te.s ont dû subir un « entretien » express sans droit à la parole qui se concluait par la même décision : la collaboration prend fin !

La direction s’assied sur nos droits les plus élémentaires :

Droit à l’audition préalable : avant toute décision, l’employeur a l’obligation légale d’entendre un membre du personnel pour lequel il envisage une sanction de licenciement.

Droit à la défense : chaque travailleur doit être convoqué dans un délai raisonnable (pour permettre la préparation de sa défense) et a le droit d’être accompagné par un défenseur de son choix.

Droit à une sanction en lien avec la gravité des faits : l’employeur a l’obligation de prendre des décisions de sanction correspondantes à la gravité des faits. De plus l’employeur s’est engagé en 2016 à suivre une procédure constructive qui l’obligeait à respecter des étapes (avertissement oral, ensuite écrit, évaluation, mise en place de formations, …).

Droit à la déconnexion : la convocation à « l’entretien » a été envoyée la veille après 19h, hors des heures de travail. La plupart de nos collègues ont dès lors découvert leur convocation le matin même sans pouvoir s’y préparer correctement.

L’ensemble des droits mentionnés ci-dessus n’a pas été respecté. On dirait bien que la direction RH a décidé de faire du nettoyage, et ce, avec la complicité des Directions Générales de nos 2 hôpitaux. Ont-ils oublié que nous travaillons dans des hôpitaux publics soumis à des règlements très clairs ? Ces méthodes inadmissibles montrent assez clairement le modèle que suivent nos directions actuelles : celui du privé représenté largement dans la nouvelle direction RH. Nous sommes en droit de nous demander « A quand les licenciements par sms ? »

Le service RH est en crise depuis des années, la direction est hors sol :

Nos collègues interpellent depuis des années la direction sur le malaise dans leur service. En parallèle des nombreux courriers syndicaux interpellant la direction, une analyse de la charge psychosociale a été demandée par les travailleurs en juin et par les organisations syndicales en octobre afin que chaque membre du personnel puisse être entendu. La direction n’a rien mis en place et nous comprenons aujourd’hui le chemin choisi pour régler le problème ! Précisons aussi que ces licenciements ont eu lieu à quelques heures d’une rencontre importante avec les 3 organisations syndicales pour discuter de la situation dans le service à la suite d’un courrier adressé à l’autorité le 11 octobre. Incroyable mais vrai !!

Réintégrez nos collègues, une question de principe !

Chers collègues du CHU Brugmann et du CHU Saint-Pierre, nous vous alertons sur ces évènements car c’est du jamais vu ! Ce qu’il se passe aujourd’hui aux RH sera notre lot à tous dès demain si nous ne réagissons pas ! Aucun motif ne peut justifier une telle violence institutionnelle. Aujourd’hui, ce sont ces collègues qui sont jetés comme de vieilles chaussettes, demain ce sera à notre tour !

 C’est pourquoi nous exigeons :

-          Le respect des droits fondamentaux de chaque travailleur à être entendu et à pouvoir se défendre.

-          L’annulation immédiate des procédures de licenciements de nos collègues du service des RH.

Compte tenu du fait que nos collègues n’ont pas vu leurs droits à la défense respectés, nous nous dresserons à leurs côtés pour les défendre ! Nous vous invitons d’ores et déjà à nous rejoindre à une action médiatique de colère ce 2 novembre 2023 à 12h devant l’hôpital Brugmann.

La direction va être prévenue du dépôt d’un préavis d’action. Chaque collègue aura le droit de nous rejoindre !

Ensemble, nous serons plus forts !

jeudi 19 octobre 2023

News syndicales 19 octobre 2023 : Le CHU Brugmann ou la concertation étouffée / Maternité / Libertés syndicales

1/ Le CHU Brugmann ou la concertation étouffée !

La concertation de ce mardi 17 octobre 2023 a une fois de plus démontré qu’il n’y plus de véritable concertation entre l’autorité et les représentants des travailleur.euse.s de la CGSP au CHU Brugmann.

Le constat est clair : la direction est incapable d’écouter un avis critique et constructif.

Pire, l’attitude de l’autorité est inappropriée et irrespectueuse.

Pour rappel, les organisations syndicales existent pour soulever des critiques, se faire porte-parole des travailleur.euse.s et rappeler au respect de nos règlements.

Nous ne sommes pas là pour en prendre plein la figure !

L’autorité attend de nous d’être des béni-oui-oui et d’approuver sans sourciller chacune de leurs décisions. Nous le refusons car ce n’est pas ce que nos affilié.e.s attendent de nous !

Ce n’est pas la première fois que l’on nous traite de la sorte mais cette fois-ci, vos représentant.e.s ont quitté la salle de réunion pour marquer leur désaccord.

Le « deux poids, deux mesures » a encore frappé.

La direction nous a présenté un nouveau plan de réorganisation d’un service qui se conclut comme  d’habitude par des promotions pour certain.e.s, toujours les mêmes !

On nous a donc demandé à nouveau d’approuver des promotions vers des postes hiérarchiques plus importants sans organisation d’examens comme le prévoit pourtant très clairement nos règlements. Autrement dit, la direction bafoue ouvertement les règles durement acquises et mises en place pour éviter les dérives et offrir à tout le monde les mêmes chances.

Et alors qu’on essaye de dénoncer ce favoritisme, nos propos sont transformés et on tente de faire croire que nous serions « contre les travailleurs ».

A l’inverse, nous constatons que certain.e.s collègues travailleront dur toute leur vie sans aucune perspective d’évolution durant la totalité de la carrière professionnelle. Certains passeront des dizaines d’examens sans jamais obtenir de promotion malgré des réussites.

Pourtant, combien de personnes travaillent dans notre institution avec une belle expertise dans leurs domaines sans aucune valorisation mis à part ce que nous avons arraché durant des longues années de lutte syndicale !

Devons-nous rappeler que pour obtenir une petite augmentation totalement légitime, nos collègues de l’entretien ont dû mener 5 jours de grève alors que la direction refusait de discuter de toute augmentation de salaire ?

Devons-nous rappeler d’où vient le fond blouse blanche que l’autorité utilise à sa sauce ?

Collègues, cette situation confirme ce que la CGSP Brugmann a pu observer depuis quelques temps. La concertation sociale n’existe plus.

· La direction réorganise des services et/ou des horaires, avec des impacts importants pour les travailleur.euse.s de terrain, sans aucune concertation avec les organisations syndicales ni avec les travailleur.euse.s concerné.e.s (U32, USI, RH, salle de réveil,...). Mieux encore, elle se permet de vous dire de manière mensongère que vos représentant.e.s ont approuvé ces réorganisations.

· La direction a depuis des années une politique de retour au travail inhumaine. Vous êtes nombreux.euses à vous sentir maltraités et nous sommes témoins de situations révoltantes. Alors que nous sommes usés et que nous allons devoir travailler jusque 67 ans, le message est clair : le jour où nous tombons malades, nous serons jetés comme des vieilles chaussettes.

· La direction refuse systématiquement de discuter des demandes d’avancées qu’elles soient salariales, pour l’engagement d’effectifs dans les services en souffrance,… Il n’y a jamais d’argent pour les travailleur.euse.s de terrain ! En parallèle, la direction refuse toute transparence sur les avantages des directeurs, budgets dépensés pour les postes de consultants payés à prix d’or,...

· La direction ne répond pas constructivement aux nombreux dossiers individuels que nous essayons de régler au quotidien et qui laissent certains d’entre-nous dans des situations humainement inacceptables.

Pour la CGSP, cela doit changer.

Nous reviendrons très rapidement vers vous avec des propositions concrètes d’actions.

Le 21 juin, nous étions nombreux.euses mobilisé.e.s et la direction a prétendu qu’elle vous avait entendu. Nous y avons cru. Nous nous sommes trompés.

Nous sommes dès lors convaincus que la mobilisation de nos nombreux affiliés vont rééquilibrer ce 2 poids 2 mesures. Tous ensemble, nous serons plus forts !



2/ Protocole maternité et protection des travailleuses : 

Nous vous avons annoncé la signature à IRIS d'un protocole sur la maternité qui permettra, on l'espère, de protéger beaucoup mieux nos collègues enceintes. Depuis des années, la CGSP dénonçait en effet une protection de la maternité défaillante et un respect du code du bien-être au travail à géométrie variable. Nous sommes heureux de l'existence de ce nouveau protocole mais inquiets quant à son application à Brugmann. En effet, lors du dernier CPPT, la direction a semblé vouloir déjà remettre en question certains des éléments fondamentaux de ce texte. Nous reviendrons vers vous très prochainement en détail sur cette question.

3/ Libertés syndicales au CHU Brugmann :

A quelques heures de la journée de mobilisation pour la défense des libertés syndicales de ce 5 octobre 2023, la CGSP Brugmann a une nouvelle fois constaté des atteintes flagrantes aux droits syndicaux dans notre institution. Ce n’est malheureusement pas une nouveauté et à chaque fois que l’on a interpellé la direction ces dernières années, elle s’est pourtant régulièrement engagée à assurer que dans le futur tout se passe correctement et dans la bienveillance. 

Pour la CGSP, dans un service public sous-direction de mandataires politiques progressistes, il est d’autant plus incroyable que de telles pressions continuent d’exister. Il est assez évident qu’une grande partie du management considère actuellement les droits syndicaux comme étant un handicap à la gestion de notre hôpital plutôt que le fruit d’avancées sociales historiques dont nous sommes, de notre côté, très fiers.

A titre d'exemple : 

- Refus de laisser des collègues participer à la grève à leur retour de congés ou de maladie alors que les règles sont très claires. Pour votre info et pour les prochaines actions, voici ce que le protocole 2020-01 prévoit à la page 10, article 2- a : "...si un travailleur est malade ou en congé au moment de la publication de la note se service, il pourra encore manifester son souhait de participer à l'action syndicale à son retour.".

- Pressions et menaces la veille de la grève sur du personnel déclaré gréviste. La direction envoie en effet des responsables mettre pression sur des collègues déclarés en grève depuis plusieurs jours dans le respect de la note de service. Nous constatons qu'entre le 28 septembre et le 4 octobre, la CGSP n’a été contactée à aucun moment par la direction concernant des soucis pour assurer le service minimum. Ce délai d’une semaine est pourtant fixé afin de discuter des situations critiques et d’avoir le temps d’y réagir en bonne concertation. 

Un courrier a été adressé à la présidente du Conseil d'administration et nous attendons un retour.


mardi 5 septembre 2023

News syndicales 5 septembre 2023 : Assemblée et repas solidaire / Protection de la maternité / Revendications / IFIC

Bonne rentrée à tous et toutes, le syndicalisme à Brugmann revient plein de bonnes énergies !

La CGSP Brugmann organise d'ailleurs ce jeudi 7 septembre à 12h au PP Lambert une assemblée et un repas solidaire pour se retrouver tous ensemble et préparer nos futures mobilisations. Rejoignez-nous !

1/ Signature du protocole « protection de la maternité ». Première victoire du cahier de revendications !

Depuis l’introduction du cahier de revendications en mars passé et les dures négociations qui nous ont été imposées par la Faitière IRIS, nous sommes enfin arrivés à un premier protocole convenable « Accord sur la protection de la maternité».

Nous allons signer dans les prochains jours un protocole historique qui a pour objet de mettre l’ensemble des hôpitaux publics bruxellois au diapason sur l’écartement prophylactique basé sur l’analyse de risques, la recommandation de la médecine du travail et le choix à la travailleuse enceinte.

La CGSP a depuis longtemps soumis cette revendication. Le 8 mars dernier, pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nous avions déposé un préavis de grève avec cette unique revendication car elle est en lien direct avec la revendication historique du mouvement féministe « mon corps, mon choix, ma liberté! ».

Ce point était une priorité absolue ! Cela prouve que nos actions sont la source du progrès dans nos institutions. D’ailleurs, nous vous félicitons pour vos mobilisations et participations aux actions et grèves menées avec le front commun syndical.

Ce protocole sera mis en application dans les semaines qui vont suivre. Si vous avez des collègues enceintes, n’hésitez pas à les en informer puis à les orienter vers le conseiller en prévention le médecin du travail et les organisations syndicales.

Dès à présent , l’écartement des femmes enceintes ne sera plus accordé au bon vouloir des directions de nos institutions , mais sera un droit strictement législatif.

Enfin!

2/ Cahier de revendications

Ce n’est pas facile de restaurer ce qui a été banni. Cela prend du temps mais ensemble nous pouvons y arriver surtout lorsque l’attitude de l’autorité est axée sur une austérité à outrance visant essentiellement les travailleu.r.se.s de terrain.

L’avancée pour les femmes enceintes, nous laisse de l’espoir et plus de motivation pour continuer cette lutte afin de reconquérir nos droits fondamentaux et en obtenir d’autres.

Après cet été, les négociations continueront. Nous espérons que le repos et les vacances auront permis à l’autorité d’être de meilleure foi afin d’être constructifs dans nos réunions futures.

Il est urgent d’agir pour que les travailleu.r.euse.s obtiennent des améliorations nécessaires et légitimes comme les remboursement à 100% de tous les frais de transport, l’évaluation de la ligne hiérarchique par les équipes, etc…

3/ IFIC

Une négociation de dernière minute a été imposée par la banc patronal au beau milieu des négociations du cahier de revendications. Drôle de stratégie !

La direction souhaitait activer toutes les fonctions rouges pour obtenir les budgets qui y étaient associés. Pire encore, la faitière IRIS voulait que les organisations syndicales signent un chèque en blanc impliquant pour les nouveaux engagés des baisses de salaires pouvant aller jusqu’à 20% pour l’ensemble de la carrière professionnelle, dans certains grades.

Les organisations syndicales sont ouvertes au dialogue mais pas à des discussions stériles, énergivores dont le seul but est d’obtenir des budgets et de laisser les travailleu.r.se.s payer un lourd tribu!

Nous ne pouvons pas accepter une perte de salaire pour nos collègues !

Tou.te.s solidaires pour une augmentation salariale de 10% pour tout le monde!

4/ Informations locales

CGSP HUDERF

Où sont passées toutes les belles promesses du plan d’action de 2022 du quartier opératoire ?! La situation du quartier opératoire de l’HUDERF ne s’améliore pas. Nouvelle assemblée générale du personnel du Q op., en front commun syndical, se tiendra le vendredi 08.09.2023.

CGSP BRUGMANN

La CGSP invite les travailleu.r.se.s de Brugmann pour un vaste programme pour la rentrée, le jeudi 07.09.2023 à 12h au PP Lambert pour :

• Audition d’une émission de radio à laquelle avait participé nos délégués.

• Assemblée générale du personnel, suivi de l’action du 21.06.2023, poursuite des actions du brancardage et nettoyage, tensions dans la cellule des admissions,…

• Repas auberge espagnole organisée par les délégués.

-------------------------

De vakbond is in  Brugmanns terug in volle gang!

Op donderdag 7 september om 12 uur 's middags bij PP Lambert organiseert de ACOD Brugmann een bijeenkomst en een solidaire maaltijd om samen onze toekomstige mobilisaties voor te bereiden. Kom af!

1/ Ondertekening van het protocol "bescherming van het moederschap". De eerste overwinning voor ons eisenbundel!
Sinds de indiening van het eisenpakket afgelopen maart en de harde onderhandelingen opgelegd door de IRIS koepel, zijn we eindelijk tot een eerst aanvaardbaar protocol "Overeenkomst inzake bescherming van het moederschap".gekomen
In de komende dagen zullen we een historisch protocol ondertekenen dat erop gericht is om alle openbare ziekenhuizen in Brussel op één lijn te krijgen wat betreft profylactische tussenpozen op basis van een risicoanalyse, aanbevelingen van de arbeidsgeneeskunde en last but not least de keuze van de zwangere werkneemster.
De ACOD dringt hier al lang op aan. Op 8 maart vorig jaar, Internationale Vrouwendag, staakten we met deze enige eis, omdat deze rechtstreeks verbonden is met de historische eis van de feministische beweging "mijn lichaam, mijn keuze, mijn vrijheid".
Dit punt was een absolute prioriteit! Dit bewijst dat onze acties de bron zijn van vooruitgang in onze ziekenhuizen. Proficiat  met jullie inzet en deelname aan de acties/stakingen die binnen het gemeenschappelijke vakbondsfront werden uitgevoerd.
Dit protocol zal in de komende weken in werking komen . Als je zwangere collega's hebt, aarzel dan niet ze op de hoogte te brengen  en verwijs hen vervolgens door naar de preventieadviseur, de arbeidsgeneesheer en de vakbondsorganisaties.
Vanaf nu zal de bescherming van zwangere vrouwen niet langer afhangen van de grillen van het management in onze instellingen, maar een strikt wettelijk recht zijn.
Eindelijk!

2/ Eisenbundel
Het is niet gemakkelijk verloren rechten te herstellen. Het  kost tijd, maar samen kunnen we het voor elkaar krijgen. Vooral wanneer de directies buitensporig bezuinigen op de rug van de werknemers op de werkvloer.
De doorbraak voor zwangere vrouwen geeft ons hoop en meer motivatie om door te gaan met deze strijd om onze rechten terug te winnen en andere te verkrijgen.
Na deze zomer zullen de onderhandelingen doorgaan. We hopen dat de rust en de vakantie de directies meer vertrouwen hebben gegeven, zodat we constructief kunnen zijn op onze toekomstige vergaderingen.
We moeten dringend handelen en ervoor zorgen dat de werknemers de nodige en legitieme verbeteringen krijgen, zoals 100% vergoeding van alle vervoerskosten, evaluatie van de hiërarchische lijn door de teams, enz...

3/ IFIC
Een last-minute onderhandeling werd opgelegd door de werkgeversbank midden in de onderhandelingen over de eisenbundel. Wat een strategie!
Het management wilde alle rode functies activeren om de bijbehorende budgetten te krijgen. Erger nog, de IRIS-koepel wilde dat de vakbonden een blanco cheque zouden ondertekenen die zou leiden tot salarisverlagingen tot 20% voor  bepaalde nieuwe werknemers gedurende hun hele loopbaan,.
De vakbonden staan open voor dialoog, maar niet voor vruchteloze, energieverslindende discussies die alleen maar teen doel hebben : budgetten bemachtigen en de werknemers een zware prijs laten betalen!
We kunnen het niet aanvaarden dat onze collega's minder gaan verdienen!
We eisen integendeel  een loonsverhoging van 10% voor iedereen!

4/ Lokale informatie
ACOD UKZKF
Wat is er gebeurd met alle mooie beloftes in het actieplan 2022 voor de operatiezaal? De situatie in het operatiekwartier van de HUDERF verbeterd niet . Op vrijdag 08.09.2023 , 7u30 komt er een nieuwe algemene vergadering voor al het pleegpersoneel van de di.nst OK..
ACOD BRUGMANN
De ACOD nodigt de arbeiders van Brugmann  uit op een uitgebreid back-to-school programma op donderdag 07.09.2023 om 12 uur in PP Lambert:
- Samen luisteren naar radioprogramma waaraan onze afgevaardigden hebben deelgenomen.
- Algemene personeelsvergadering, opvolging van de actie van 21.06.2023, voortzetting vande acties van  het vervoer en de  schoonmaak, spanningen in de opnamecel, enz.
- "Auberge espagnole" door de afgevaardigden.

mercredi 12 juillet 2023

News syndicales 12 juillet 2023 : Après l’action du 21 juin 2023, réaction de l’autorité / Nouvelle attaque sur les pensions dans la fonction publique / Bonnes vacances !

Après l’action du 21 juin 2023, réaction de l’autorité :


Des collègues de différents services comme les préposés au nettoyage, des brancardiers, du personnel administratif des archives, des agents de la stérilisation, des travailleu.se.r.s socia.le.ux, du personnel des ressources humaines, des aides-logistiques, infirmier.e.s,… se sont mobilisés le 21 juin 2023 sur le site Horta pour crier un ras-le-bol généralisé.


La fin de l’action s’est marquée par la rencontre entre une délégation d’une vingtaine de collègues, la direction générale et la direction des ressources humaines.


Le courage et la détermination ont parlé. Le management est défaillant et ce n’est pas dénoncé par une équipe dans un service mais c’est un phénomène qui s’est généralisé à tout de notre hôpital. A cela s’ajoute les difficultés créées par ce fonctionnement délétère des hiérarchies partiales qui passent du temps exclusivement à hyper-contrôler et sanctionner les travailleu.se.r.s. Les absences ne sont pas à l’origine de l’épuisement des collègues qui tiennent le coup mais le résultat du climat qui règne dans notre hôpital depuis trop longtemps. La charge de travail explose et ce n’est pas une illusion mais une réalité qui ne peut plus être niée.


A la sortie de cette discussion nous avons eu une impression de déjà-vu. Avons-nous été entendus ?


Lors de la concertation négociation de ce mardi 04 juillet 2023, le directeur des ressources humaines a présenté son analyse de la situation à la suite des actions, assemblées générales, réunions, groupes de travail qui ont jalonnés notre quotidien. Il y a enfin un constat noir sur blanc du dysfonctionnement de ce management qui n’a jamais été remis en question malgré plusieurs sources qui l’ont confirmé (les collègues, les organisations syndicales, la médecine du travail, les ressources humaines, de SEPP, l’analyse de risque du service du nettoyage,…).


La Présidente a proposé en fin de séance de mener une analyse comparative avec d’autres hôpitaux pour vérifier si le nombre de cadres dans notre institution n’a pas explosé par rapport aux autres hôpitaux et nous reviendra avec les conclusions.


Le groupe de travail brancardage et nettoyage de ce vendredi 07 juillet 2023 a aussi réalisé une présentation qui décrit un management déficient. Cette prise de conscience par nos directions va-t-elle enfin se solder par des actions ? Saurons-nous plus à la rentrée ?

La CGSP continuera avec vous les combats. On ne lâche rien.


Nouvelle attaque sur les pensions dans la fonction publique :


Ci-dessous le courrier que le front commun syndical des services publics au niveau national a envoyé au 1er Ministre par rapport à la réforme des pensions qui impacte une nouvelle fois les pensions du secteur public (cfr. Plafonnement de la péréquation = d'adaptation des pensions des fonctionnaires au bien-être en plus de l'indexation, est maintenue mais plafonnée à 0,3% de la masse de pensions des fonctionnaires). Cette décision gouvernementale a bien entendu été prise sans aucune concertation avec les organisations syndicales.


Lien vers la lettre


Bonnes vacances et n’oublions jamais :


Collègues,

Le comité CGSP Brugmann vous souhaite à toutes et tous de bonnes vacances pour celles et ceux qui en ont dans les semaines à venir. On se retrouve en septembre on espère reposés et motivés pour les combats à mener. A bientôt !​

Et n'oublions jamais ...



Na de actie op 21 juni 2023, reactie van de autoriteit:

Collega's van verschillende afdelingen, zoals schoonmaakpersoneel, brancarddragers, administratief personeel van de archieven, sterilisatiepersoneel, maatschappelijk werkers, personeelsmedewerkers, logistieke assistenten, verpleegkundigen, enz. kwamen op 21 juni 2023 bijeen op de Horta-site om hun algemene frustratie te uiten.

De actie eindigde met een ontmoeting tussen een delegatie van een twintigtal collega's, de algemene directie en de personeelsdienst.

Moed en vastberadenheid spraken boekdelen. Het management faalt en dit wordt niet door een team van één afdeling aan de kaak gesteld, maar is een fenomeen dat zich over ons hele ziekenhuis heeft verspreid. Daar komen nog de problemen bij die worden veroorzaakt door de nefaste manier waarop bevooroordeelde hiërarchieën werken, die al hun tijd besteden aan het hypercontroleren en bestraffen van werknemers. Het ziekteverzuim is niet de oorzaak van de uitputting van collega's die volhouden, maar het resultaat van het klimaat dat al te lang heerst in ons ziekenhuis. De werkdruk explodeert en dit is geen illusie maar een realiteit die niet langer kan worden ontkend.

Aan het einde van deze discussie hadden we een déjà vu-gevoel. Zijn we gehoord?

Tijdens de onderhandelingen op dinsdag 04 juli 2023 presenteerde de directeur HR zijn analyse van de situatie na de acties, algemene vergaderingen, vergaderingen en werkgroepen die ons dagelijks leven hebben getekend. Uiteindelijk is zwart op wit komen te staan dat dit managementsysteem disfunctioneert, wat nooit in twijfel is getrokken ondanks het feit dat verschillende bronnen dit bevestigen (collega's, vakbonden, arbeidsgeneeskunde, personeelszaken, SEPP, risicoanalyse van de schoonmaakdienst, enz.)

Aan het einde van de vergadering stelde de voorzitter voor om een vergelijkende analyse uit te voeren met andere ziekenhuizen om na te gaan of het aantal managers in onze instelling niet geëxplodeerd is in vergelijking met andere ziekenhuizen, en hij zal ons de conclusies meedelen.

De werkgroep Schoonmaken, die op vrijdag 07 juli 2023 bijeenkwam, heeft ook een presentatie gehouden waarin het gebrekkige beheer werd beschreven. Zal deze bewustwording van ons management uiteindelijk resulteren in actie? Zullen we in het najaar meer weten?

De ACOD zal samen met jullie blijven vechten. We geven niet op.

Nieuwe aanval op ambtenarenpensioenen :

bijgevoegd de brief die gisteren door het vakbondsfront van de openbare diensten op nationaal niveau aan de 1e minister gestuurd werd betreffende de pensioenhervorming, die opnieuw een impact heeft op de pensioenen van de openbare sector (cfr. plafonnering van de perequatie = aanpassing van de ambtenarenpensioenen aan de welvaart en de indexering, wordt behouden maar afgetopt op 0,3% van de massa van de ambtenarenpensioenen).
 
Deze beslissing werd uiteraard genomen zonder enig overleg met de vakbonden.


Fijne vakantie :

Collega's,

De sectie Brugmann van het ACOD wenst jullie allemaal een goede vakantie voor diegenen onder jullie die er de komende weken één hebben. We hopen jullie in september uitgerust en gemotiveerd terug te zien voor de komende gevechten. Tot binnenkort!